Dans l’univers du bricolage, la vis est un petit élément qui joue un grand rôle. Que ce soit pour assembler des meubles, fixer des plaques de plâtre ou construire une cabane en bois, la vis est essentielle. Il existe différents types de vis, chacune adaptée à un usage spécifique. Comprendre ces différences peut vous aider à choisir la vis la plus appropriée pour vos projets de bricolage, et à garantir la qualité et la résistance de vos réalisations.

Des matériaux pour toutes les utilisations

Bien choisir le matériau de sa vis est essentiel pour garantir la résistance et la durabilité de l’assemblage. L’acier, l’acier inoxydable et le bois aggloméré sont les plus couramment utilisés dans le bricolage.

L’acier, particulièrement résistant, est idéal pour les structures métalliques et la construction mécanique. L’acier inoxydable, quant à lui, résiste à la corrosion, ce qui le rend parfait pour les travaux extérieurs ou en milieu humide.

Pour les projets de bricolage en bois, les vis en bois aggloméré sont souvent la meilleure option. Conçues spécifiquement pour ce type de matériau, elles assurent une fixation solide et discrète.

Le choix de l’empreinte

L’empreinte de la vis, c’est le dessin que l’on trouve sur sa tête et qui détermine le type de tournevis nécessaire pour la visser ou la dévisser. Il existe plusieurs types d’empreintes : plate, cruciforme (ou Philips), Pozidriv, Torx, etc.

L’empreinte plate, utilisée avec un tournevis plat, est la plus ancienne. Elle est encore beaucoup utilisée, notamment pour les vis apparentes dans les meubles ou les travaux de rénovation.

L’empreinte cruciforme ou Philips, qui se visse avec un tournevis en forme de croix, offre un meilleur couple de serrage. C’est aujourd’hui l’empreinte la plus courante.

Les empreintes Pozidriv et Torx, qui nécessitent des tournevis spécifiques, offrent un serrage encore plus précis et puissant. Elles sont souvent utilisées dans l’industrie, mais commencent à se démocratiser dans le bricolage.

Comprendre le filetage et la longueur

Le filetage et la longueur de la vis sont deux autres critères clés à prendre en compte.

On distingue principalement les vis à filetage partiel, où seule une partie de la vis est filetée, et les vis à filetage total, où la totalité de la vis est filetée. Les premières sont idéales pour l’assemblage de pièces en bois, car elles permettent de serrer les pièces entre elles. Les secondes sont plutôt utilisées pour fixer des objets sur un support.

La longueur de la vis, quant à elle, doit être choisie selon l’épaisseur du matériau à assembler. En règle générale, il faut que la vis dépasse d’au moins la moitié de l’épaisseur du matériau.

Les types de tête de vis

Il faut savoir qu’il existe différents types de têtes de vis : la tête fraisée, la tête bombée, la tête cylindrique, etc.

La tête fraisée, qui se termine en pointe, permet de noyer la vis dans le matériau pour un rendu esthétique. C’est le type de vis le plus fréquemment utilisé dans le bricolage.

La tête bombée, qui est arrondie, est souvent utilisée pour la fixation de plaques de plâtre, car elle permet de répartir la pression et d’éviter d’endommager la plaque.