Lorsque vous posez du carrelage, prévoyez des joints de dilatation pour éviter les fissures et les déformations. Le joint de dilatation permet au carrelage de bouger légèrement en fonction des variations de température et d’humidité, sans se fissurer ni se décoller. Mais comment choisir et installer un joint de dilatation pour son carrelage ?

Les différents types de joints de dilatation pour carrelage

Le joint de dilatation pour carrelage est un élément essentiel dans la pose d’un revêtement de sol ou mural en carreaux. Il permet de compenser les mouvements naturels du bâtiment, tels que les variations thermiques ou les vibrations et d’éviter la formation de fissures dans le carrelage.

Il existe différents types de joints de dilatation pour carrelage :

  • Le joint périphérique : c’est le plus courant. Il se trouve tout autour du revêtement et permet d’absorber les mouvements latéraux.
  • Le joint fractionné : il s’agit d’un joint placé au milieu des grandes surfaces afin de limiter l’apparition des fissures.
  • Le joint structurel : utilisé principalement dans les constructions neuves, il est intégré directement à la structure du bâtiment pour assurer une meilleure stabilité.

Choisissez le bon type et la bonne taille de joints en fonction des caractéristiques du bâtiment, notamment sa superficie et son usage. Un mauvais choix peut entraîner des problèmes tels que des craquelures ou un décollement prématuré du carrelage.

Utilisez des matériaux spécifiques pour réaliser ces joints comme le silicone ou l’élastomère qui offrent une grande flexibilité aux mouvements inhérents au bâtiment.

En bref, bien choisir ses joints lorsqu’on pose un revêtement en carreaux est essentiel afin d’éviter tout risque ultérieur liés aux mouvements naturels du bâtiments.

Comment installer un joint de dilatation pour son carrelage

Lorsque vous posez du carrelage, vous devez prendre en compte les mouvements naturels des matériaux. Le carrelage peut subir des variations de température et d’humidité qui peuvent provoquer des tensions et des déformations. Pour éviter que ces contraintes ne fissurent votre revêtement de sol ou vos murs, il est essentiel d’installer un joint de dilatation.

Qu’est-ce qu’un joint de dilatation ?

Un joint de dilatation est une bande souple insérée entre deux éléments pour permettre leur mouvement indépendant. Dans le cas du carrelage, cela signifie que chaque dalle ou chaque plaque doit être séparée par un espace étanche rempli d’un matériau élastique comme le silicone ou la mousse polyuréthane.

Comment installer un joint de dilatation pour son carrelage ?

Voici les étapes à suivre pour poser correctement un joint de dilatation :

  1. Déterminez l’emplacement exact du futur joint en fonction du plancher ou du mur existant.
  2. Nettoyez soigneusement l’espace entre les dalles adjacentes avec une brosse métallique.
  3. Appliquez une couche uniforme d’adhésif sur les bords internes et externes du futur emplacement.
  4. Insérez la bande souple dans l’espace prévu en veillant à ce qu’elle soit bien fixée sur toutes ses faces grâce à l’adhésif.
  5. Utilisez un couteau pour découper la longueur excédentaire si nécessaire.
  6. Laissez sécher pendant au moins 24 heures avant toute utilisation du carrelage.

En suivant ces étapes, vous pourrez installer un joint de dilatation efficace et durable pour votre carrelage. N’oubliez pas que ce type de travaux nécessite une certaine précision et un équipement adapté, alors n’hésitez pas à faire appel à un professionnel si vous avez des doutes ou des difficultés.